Objet du jour

Bague Renaissance en or émaillé et tourmaline rouge.

Rare bague en or émaillé polychrome d'époque Renaissance. Le chaton octogonal est orné d'une tourmaline rouge taillée à facettes, en serti clos. Le chaton surélevé est festonné en partie haute de motifs de croissants dont les points de contacts forment, dans le métal, des griffes servant à assujettir la pierre. Il repose sur un léger astragale strié d'émail blanc. Le dos du chaton est protégé (en partie) par un émail blanc épais. L'anneau est délicatement travaillé aux épaules, repercé et ciselé en creux et en relief d'un motif typiquement renaissant de volutes, cuirs roulés et protubérances végétales, émaillé de blanc, de bleu turquoise et vert pâle.
Il est exceptionnel de rencontrer une bague de cette qualité dans un tel état de conservation à la fois de la pierre qui est d'origine et de l'émail d’origine qui demeure en partie.
Etat de conservation exceptionnel pour l'époque. Manques à l'émail.


Renaissance, probablement Italie, vers 1560 - 1580.

Voir : S. de Ricci, Catalogue of a collection of ancient rings formed by the late E.Guilhou, Paris, 1922. ref. 1432, 1439, 1446, 1543, 1562. J. Boardman et D.Scarisbrick, The Ralph Harari collection of finger rings, 1977. ref. 155 (autrefois Guilhou 1562) and 174 (autrefois Guilhou 1432). Anna Béatriz Chadour et Rüdiger Joppien, Katalog of Fingerringe, Kunstgewerbemuseum der Stadt Köln, Köln, 1985. ref. 251. Diana Scarisbrick, Les bagues (trad. de Rings, symbols of wealth, power and affection), 1993. p. 64 (Bodleian Library). Anna Beatriz Chadour, Ringe, Rings, The Alice and Louis Koch Collection, 1994. ref. 689, 691, 762. Diana Scarisbrick, Historic Rings, Four thousands years of craftsmanship, the Kanshi Hashimoto Collection, Japan, 2004. ref. 158 (autrefois Phyllis Phillips Collection).

Poids : 8 grs
Tour de doigt : 58

Prix sur demande